Le ministre saoudien de la technologie est ouvert à l'utilisation des produits technologique Huawei

Le ministre saoudien de la Technologie ne voit aucun problème à utiliser les produits fabriqués par le géant chinois des télécommunications Huawei Technologies Co.

Le ministre saoudien de la technologie est ouvert à l'utilisation des produits technologique Huawei
Huawei Logo

Au milieu de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, la société technologique Huawei est devenue une cible et doit faire face à diverses restrictions visant essentiellement à empêcher la société de faire des affaires surtout avec les entreprises américain. Alors que certains pays ont interdit les équipements Huawei dans leurs territoires, voici une bonne nouvelle pour le géant chinois des télécommunications.

Le ministre saoudien de la Technologie ne voit aucun problème à utiliser les produits fabriqués par le géant chinois des télécommunications Huawei Technologies Co. Dans une interview accordée à Kyodo News, Abdullah bin Amer al-Swaha a déclaré: "nous ne voyons pas de problème", lorsqu'on lui a demandé s’il n'a aucune inquiétude quant à l'utilisation des produits Huawei.

En marge d'une réunion ministérielle du Groupe des 20 sur le commerce et l'économie numérique à Tsukuba, dans l'est du Japon, il a déclaré: « S'agissant de la construction de notre économie numérique, nous avons deux principes directeurs. Le premier, nous sommes une économie ouverte, nous sommes donc toujours en faveur du partenariat, que cela vienne de l’Est, de l’Europe ou de l’Ouest. Le deuxième principe directeur, dans la mesure où ces entreprises et ces fournisseurs de solutions respectent nos exigences techniques, réglementaires et en matière de cybersécurité, nous sommes plus que ravis de travailler avec elles.»

Le ministre a également déclaré que le pays prévoyait le plus grand déploiement commercial du réseau mobile 5G de prochaine génération au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et espérait qu'un accord de coopération signé dimanche avec le Japon contribuerait à faire progresser la technologie de l'information.

Alors que Huawei naviguait plutôt bien en ces temps difficiles, l'interdiction leur a clairement fait subir une lourde redevance. Un cadre supérieur de la société est intervenu lors du salon CES Asia et a déclaré que les projets de Huawei de devenir le premier fabricant mondial de smartphones au monde pourraient devoir attendre. Il a également affirmé que Huawei vendait toujours 500 000 à 600 000 smartphones par jour lors d'un discours prononcé au salon CES Asia de Shanghai.

Plus tôt cette année, Huawei, qui domine le marché chinois des smartphones, a dépassé Apple en tant que numéro deux mondial. Il a déclaré qu'il espérait dépasser Samsung "au plus tôt cette année et l'année prochaine au plus tard".