Apple, Google, Amazon et Facebook vont faire l'objet d'une enquête antitrust aux États-Unis

Pour d'éventuelles pratiques monopolistiques.

Apple, Google, Amazon et Facebook vont faire l'objet d'une enquête antitrust aux États-Unis
Facebook

Selon Reuters, le gouvernement américain s'apprête à enquêter pour savoir si Amazon, Apple, Facebook et Google font un usage abusif de leur énorme pouvoir de marché. En effet, la Federal Trade Commission (FTC) et le ministère de la Justice se préparent à enquêter pour savoir si ces entreprises manquent de respect aux lois antitrust du pays.

Une fois la juridiction établie, l'étape suivante consiste pour les deux agences fédérales de décider si elles souhaitent ouvrir des enquêtes formelles. Les résultats ne seront probablement pas rapides. Une précédente enquête FTC contre Google avait pris plus de deux ans.

Aux États-Unis et dans le monde entier, les entreprises technologiques font face à des réactions négatives, alimentées par les inquiétudes de leurs concurrents, des législateurs et des groupes de consommateurs, selon lesquelles les entreprises ont trop de pouvoir et nuisent aux utilisateurs et aux entreprises rivales.

Aucune des parties n'a révélé de détails, mais des sources proches du dossier disent que les enquêtes devraient commencer sur Facebook. D'une certaine manière, ce travail a déjà commencé : depuis l'année dernière, la FTC tente de mesurer la responsabilité de l'entreprise dans l'affaire Cambridge Analytica.

Il est possible que, dans un proche avenir, la FTC lance une enquête antitrust spécifique à l'encontre de Facebook, une affaire qui pourrait même permettre de déterminer si les acquisitions de services tels que Instagram et WhatsApp, tel qu'elles ont été effectuées, ont eu un impact anticoncurrentiel sur le marché.

google

En ce qui concerne Google, le ministère de la Justice est en train d'ouvrir une enquête antitrust qui examinera vraisemblablement si les plateformes concurrentes sont lésées dans son service de recherche ou si certaines acquisitions auraient diminué la capacité des entreprises concurrentes à faire concurrence.

amazon

Amazon devrait faire l'objet d'une enquête similaire, mais menée par la FTC. Apple, en revanche, doit au moins être accusée dans un premier temps d'entraver la concurrence au sein de l'App Store, une plainte de ce type a même été déposée par Spotify en mars contre Apple.

apple

Les enquêtes antitrust ne sont pas nouvelles dans le secteur technologique. Google lui-même est déjà passé par là, par exemple. Ce qui pèse aujourd'hui est un facteur politique atypique aux États-Unis : en général, les démocrates et les républicains semblent d'accord pour dire que les pratiques commerciales des géants en question doivent être analysées en profondeur.

Pour le membre du Congrès David Cicilline, président de la commission antitrust du Congrès américain, " l'enquête ne visera pas une entreprise technologique spécifique, mais la croyance qu'Internet est détraqué."

Cicilline n'est pas la seule à penser ainsi : en mars, la sénatrice Elizabeth Warren, candidate potentielle du Parti démocrate à la présidence des États-Unis aux élections de 2020, a même proposé que des géants comme Amazon, Facebook et Google soient dissous dans de petites entreprises.

La FTC a conclu une enquête similaire sur Google en 2013 par une réprimande. La société a été condamnée à plusieurs reprises par le régulateur de la concurrence de l'Union européenne, la dernière fois en mars avec une amande de 1,5 milliard d'euros dans une affaire portant sur des pratiques illégales de courtage en publicité de recherche Adsense entre 2006 et 2016.

Les experts juridiques ont déclaré que les organismes de réglementation américains sont peu susceptibles de tenter de démanteler les géants de la technologie.

Il est rare de démanteler une entreprise, mais ce n'est pas la première fois que cela se produit, car les sociétés comme Standard Oil et AT&T en étant deux des plus grands exemples. Les enquêtes antitrust américaines aboutissent plus souvent à un accord visant à modifier certaines pratiques commerciales.